MOT DU MINISTRE

Le 31 juillet 2018, les pays membres de l’Union Africaine célèbrent pour la 57e fois, la Journée de la Femme Africaine, une journée, instituée en l’honneur des femmes africaines, et qui a pour objectif, entre autres, de promouvoir le respect des droits humains fondamentaux et vise le relèvement du niveau de vie des peuples africains, pour un Continent jouissant pleinement du principe d’égalité.

A Madagascar, plus de la moitié de la population sont des femmes. Or cette grande frange de la population est la plus vulnérable en particulier les femmes chefs de ménage. Selon l’Enquête Nationale sur le Suivi des OMD 2012-2013, 30% des femmes malagasy enquêtées ayant subi l’une des quatre formes des VBG (Violences Basées sur le Genre) : violence physique, violence sexuelle, violence psychologique et violence économique. Cette situation entraine dans la majorité des cas l’exclusion des femmes de leurs ménages.

Il est à rappeler que parmi les missions du Ministère figurent :

–  La réduction de l’exclusion sociale,

–  l’accès de la population pauvre et vulnérable aux services sociaux de base,

–  La promotion des droits humains notamment le droit aux logements décents.

Face à la prolifération de l’actuelle recrudescence de la vie de rue, une stratégie plus efficace et une rénovation des actions sont primordiales. Le Ministère, en charge de la Population, entend
focaliser, pour cette 57eme édition, un appel à l’action pour le respect du « Droit au logement
décent
» en faveur des populations vulnérables. Conformément à l’esprit de la Politique Nationale de la Protection Sociale initiée par l’Etat, sous le leadership du Ministère de la Population de la
Protection Sociale et de la Promotion de la Femme, où la responsabilisation « des femmes » est à la base de sa mise en œuvre, étant donné que la femme est la source de la famille et le responsable de la vie quotidienne du ménage : « reny », la mère pour la communauté Malagasy.

Cette préoccupation du Ministère est en rapport avec l’article 25, alinéa1 de la déclaration
Universelle des droits de l’Homme, qui stipule que « toute personne a droit à un niveau de vie
suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation,
l’habillement, le logement,….
». Elle est cohérente avec les ODD, cible 1.3 et l’Agenda 2063 de l’Afrique, aspiration 1, alinéa 4.

Au nom de ces mères de familles en situation de vulnérabilité, je lance un appel à cette occasion au Gouvernement,  à tous les citoyens, aux leaders politiques, au secteur privé, aux Partenaires Techniques et Financiers et aux Amis de Madagascar pour soutenir l’action de solidarité » visant à construire un « Habitat à Loyer Modéré – HLM » pour leur rendre la dignité humaine.

Etant donné que cette préoccupation entre dans nos responsabilités de servir spécifiquement les ménages en situation de vulnérabilité, j’ai le plaisir d’attirer l’attention de tout citoyen et/ou ami des femmes d’Afrique que c’est toujours un honneur et un devoir pour chacun de se mettre au service du plus faible et à servir la communauté humaine.

Vive la solidarité entre les communautés de tous les pays !

Vive les femmes africaines !

Vive les femmes Malagasy !

Je vous remercie. »

Unissons-nous pour la promotion de la dignité humaine !

Mme Irmah Lucien NAHARIMAMY

MINISTRE DE LA POPULATION, DE LA PROTECTION SOCIALE ET DE LA PROMOTION DE LA FEMME

FOLLOW US

 
www.000webhost.com